École La Mache. Le premier apprentissage est celui du métier d'Homme

  • Taxe d'apprentissage 2018
  • 2 décembre 2017 Saint-Eloi, fête de l'Ecole
  • Portes ouvertes pour le lycée et le supérieur le 2 décembre de 9h à 12h
Accueil
>
Actualités
>
Licence Electromécanique

L'électromécanique : que des avantages

Sup' La Mache vous présente, en partenariat avec le CNAM Rhône Alpes, le métier lié à la formation I.E.M. (Ingéniérie en Electromécanique), dédiée à tous les bac+2 Electrotechnique ou Mécanique générale.

Quelles missions ?

Être chef de projet en électromécanique consiste, par exemple, à :

  • Organiser la production technique en s’appuyant sur les Responsable de pôles.
  • Encadrer, coordonner et vérifier la production électromécanique (production des plans, rédaction des spécifications techniques, chiffrage,..). 
  • Gérer les interfaces techniques entre les différents corps de métiers électromécanique (ventilation/désenfumage, CVC, drainage, extinction incendie,..)
  • S’assurer du respect des procédures qualité et de la mise en place des contrôles : respect des référentiels et des principes de conception définis dans les notes d’hypothèses générales.

De nombreux postes sont à pourvoir dans toute la France, avec, pour chacun, leurs propres spécificités.

Un métier porteur

Près de 74% des emplois à pourvoir en électromécanique le sont en CDI (contrats à durée indterminée) au sein de grandes et très grandes entreprises (+ de 100 salariés). Ce volume augmente en continu avec le nombre de besoins exprimés : il suffit de regarder les sites d'emploi pour comprendre que le métier d'électromécanicien est porteur sur les nombreuses années à venir. En voici un petit résumé :

Bien que les salariés restent majoritairement masculins, les jeunes de moins de 20 à 30 ans sont très recherchés sur le métier :

Une formation exceptionnelle

Chef d'équipe, chef de projet ou encore futur ingénieur en électromécanique, la formation I.E.M. vous offre des avantages multiples :

  • une double compétence pour la gestion de projet, à la fois en électrotechnique et en mécanique générale, en gardant biensûr votre domaine d'expertise
  • un CDD ou un CDI tout au long de votre alternance (soit 12 mois), vous permettant d'être salarié (en contrat de professionnalisation) dès le début de votre formation, voire même avant
  • un cursus général universitaire et professionnel vous permettant de travailler ou de poursuivre en master ou Ecole d'ingénieur

Une voie d'avenir

Le profil est particulièrement demandé : « l’électromécanicien, c’est un peu le toubib de l’industrie. On a des notions de tout, on peut aborder la machine dans son ensemble. » (extrait du Journal Le Progrès, juin 2016).

David, 24 ans, ne s’y est pas trompé. Après un bac pro Maintenance des équipements industriels, puis un BTS électrotechnique, le jeune homme a saisi à pleines mains l’opportunité de la licence I.E.M. « J’ai immédiatement postulé, ça m’intéressait de continuer mes études. Pour l’intérêt du métier, pour approfondir mes connaissances… ». Aujourd’hui, le jeune homme confirme : « Je ne regrette pas, d’autant que je suis tombé dans une bonne entreprise. Le boulot me plaît. J’apprends tous les jours, je m’améliore en continu. »

La licence s’effectue sur un an, en alternance. Les alternants actuels la recommandent vivement : « Être capable de se débrouiller dans tous les domaines, c’est ce que je voulais. Elle permet de travailler dans tous les secteurs de l’industrie et dans les entreprises de toutes tailles. » 

Au-delà de la capacité d'analyse et de la rigueur, les recruteurs sont attentifs à votre pragmatisme, votre goût du terrain et votre capacité à travailler en équipe.

Contact

Cette orientation vous intéresse ? Il reste quelques encore places pour la prochaine rentrée ; ne tardez pas à nous retourner votre dossier de candidature à télécharger sur la page dédiée.

A bientôt !

Téléphone : 04.72.78.55.55