École La Mache. Le premier apprentissage est celui du métier d'Homme

  • Inscriptions en cours pour Sup'La Mache
  • Inscriptions en cours pour le lycée et les BTS
Accueil
>
Actualités
>
CQP et diplômes d’Etat : quelles différences ?

CQP et diplômes d’Etat : quelles différences ?

En cette période de choix d’orientation avec la recherche de LA formation qu’il vous faut, il nous parait important de clarifier les différences qu’il peut y avoir entre ces deux validations que vous propose Sup’ La Mache et ses partenaires.

Qu’est ce qu’un CQP ? Quelles différences avec les diplômes d’Etat ?

Le CQP est un Certificat de Qualification Paritaire qui atteste, comme son nom l’indique, d’une qualification professionnelle.

Créés et délivrés par les branches professionnelles (les deux branches proposées par Sup’ La Mache sont le BTP et la métallurgie), les Certificats de Qualification Paritaire permettent d’acquérir une qualification opérationnelle reconnue. Le CQP n’est pas un diplôme en tant que tel, c'est à dire reconnu par l’Education Nationale, mais il est créé par une branche professionnelle, donc reconnu par la convention collective ou l’accord de branche auquel il se rattache.

Pour mémoire, une branche professionnelle regroupe les entreprises d’un même secteur d’activité relevant d’un accord ou d’une convention collective. Les CQP sont reconnus dans toutes les entreprises de la branche concernée.

Depuis peu, les CQP inscrits au Repertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) valident un niveau opérationnel interbranches.

A l’inverse, les diplômes universitaires sont obligatoirement délivrés par les universités (les licences générales et professionnelles notamment), ce qui explique que le niveau théorique et conceptuel y soit bien plus présent.

Sur nos formations, nous proposons, dans la mesure du possible, la double validation : une licence –générale ou professionnelle-  et un CQP. C’est un atout certain !

Objectif du Certificat de Qualification Professionnelle

Les CQP permettent de reconnaître des savoir-faire correspondant aux métiers des entreprises et aux évolutions de ces derniers. La théorie est présente pour être directement mise en application sur l’activité de l’entreprise, et les unités d’enseignement permettent de vérifier si les notions sont acquises ou non. Le savoir-faire est prépondérant au savoir théorique.

Qui est concerné ?

Le CQP est accessible aux jeunes en formation initiale, aux demandeurs d’emploi ou encore aux salariés ayant une expérience minimale de trois ans.

Comment le valider ?

Pour valider un CQP, il faut attester des compétences professionnelles définies par la branche, c'est à dire qu'il faut prouver que chaque compétences nécessaire à l'exercice d'un métier est bien connue par le candidat. Cela se prouve lors d'un rapport et d'une soutenance finale devant un jusry de professionnels.

Sur le CPQ Technico-Commercial Industriel, il faut par exemple prouver que l’on sait réaliser un plan d’actions commerciales dans le cadre des objectifs impartis, ou encore que l’on sait conduire une prospection commerciale en France et/ou à l’étranger…

A l’inverse, la validation d’une licence, qu’elle soit générale ou professionnelle, se fait principalement par des examens écrits ou oraux directement liés aux unités d’enseignement.

Découvrez nos principaux CQP

Téléphone : 04.72.78.55.55